» Quand on est convaincu que quelqu’un se trompe, que cette personne refuse de discuter, d’apporter des preuves en alléguant que tout à chacun à le droit de penser comme il veut – on ne peut pas être tolérant. Liberté de pensée ne signifie pas liberté d’errer et de divaguer. « , Gramsci

Voila ce que c’est que le féminisme algérien à l’état zéro; plagiaire, vulgaire, et crétin. On est loin du vrai féminisme d’Émma Goldman; humain, juste, et libertaire …

Cette femme insiste sur pays musulman ! Qu’est ce qu’a voir ceci avec l’islam ou tout autre religion ? en France, les hommes sont-ils moins pervers car le pays n’est pas musulman et il est catholique ou laïque ? Un sexe n’a pas de religion ! On assiste ici au mépris vulgaire de soi d’une plagiaire qui insulte son peuple, son histoire, ses valeurs …

Non ce n’est pas mon pays ! ma mère, mes sœurs, mes filles vivent le respect de leurs traditions en étant toutes des Prof d’université ; la modernité est dans les neurones et non dans les fesses. Tous les peuples sont fières de leur pays ; de la chine a la Nouvelle Zélande. Ce que cette femme dit est un peu vrai mais il est présenté d’une façon lamentable de dénigrement de millions d’algériens et plus d’un milliards de musulmans qui sont pas comme cela et qui ont besoin d,aide plus que de mépris ! Nous ne somme pas des primitifs wahabi de daech

Il est plus facile de maudire l’obscurité que de faire la lumière. Une critique scientifique doit être positif qui ne dénigre pas dans un réductionnisme de diabolisation primitif, mais qui améliore et donne des solutions à la complexité de la condition féminine ; rendre l’islam responsable alors que le problème est social, politique, institutionnel, éducation, culture, mondialisation …

Ce que cette femme désire est clair en psychanalyste ; elle veut s’envoyer en l’air et dans ce mur elle exprime toutes ces déviations libidinales, mon conseil de remède ; visa pour travailler dans Bois de Boulogne ou Amsterdam.

la laideur que cette femme exprime librement est en réalité la laideur qu’elle voit dans son miroir ! La liberté de pensée est beaucoup plus noble que cela! Malheureusement, cette culture de mépris de soi est largement répandue sur les colonisés et bien connue.

Note : lire les écrits d’émama Goldman sur le féminisme ;

Emma Goldman et ses divergences avec le mouvement féministe bourgeois

https://www.robin-woodard.eu/spip.php?article196