samedi, juillet 31, 2021
More

    Lieutenant Mounia Bessekri

    Depuis trois ans, Mounia Bessekri est lieutenant au sein de la Gendarmerie nationale, plus précisément au niveau de l’Institut national de criminalistique et de criminologie.

    A peine 30 ans, la jeune lieutenant a pour ambition de gravir encore et encore les échelons au sein de cette institution. «Mon but est d’aller de l’avant et de réussir», dira-t-elle.

    Issue de la promotion 2002 des femmes officiers de la Gendarmerie nationale, elle est nommée en septembre 2005 au grade de sous-lieutenant. A peine sortie de l’Ecole supérieure de la Gendarmerie nationale des Issers, elle regagne le laboratoire des sciences forensiques pour y exercer en tant que biologiste, sa formation universitaire. Une année après, elle ira en stage de deux ans en Grande- Bretagne et obtiendra un master en sciences dites forensiques.

    Une spécialité concernant l’enseignement des techniques des scènes de crime ainsi que les méthodes et modalités de rassemblement des preuves et indices. Fonceuse, déterminée dans ses tâches, elle est décidée à aller de l’avant dans sa carrière militaire d’autant, dit-elle, qu’elle se retrouve au sein de cette institution, celle de la Gendarmerie nationale, «connue pour sa discipline et sa rigueur».

    Elle confie qu’elle a été encouragée dans sa décision à faire carrière dans la Gendarmerie natioanle par ses professeurs à l’université. Quant à ses proches, ils sont là pour la soutenir à tout moment et surtout lors des grandes décisions.

    sources El Djeich HORIZONS

    Other Articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    spot_imgspot_img